Qui sont les adeptes de l’échange de maison?

On pourrait croire, de prime abord, que les personnes qui pratiquent l’échange de maison se ressemblent toutes, au seul motif qu’elles ont en commun la pratique de ce mode de voyage. Or, la réalité est bien différente. Y compris au sein de la communauté HomeExchange.

Je découvre l'échange de maison

Quand on songe aux personnes qui pratiquent l’échange de maison en général, on pourrait être tenté de croire que l’on a affaire à un groupe uniforme, dont les membres se ressemblent tous et qui sont tous animés avant tout par une même motivation.

Or, la réalité est bien différente : s’il est vrai que tous présentent certaines qualités et certaines valeurs communes, indispensables à la pratique de ce mode de voyage (comme le goût du partage et du voyage), pour le reste, chaque membre a aussi une pratique de l’échange de maison qui lui est propre. Et c’est très bien comme cela.

Il existe 1001 façons de pratiquer l’échange de maison

Chez HomeExchange, nous rappelons régulièrement aux membres de la communauté qu’il existe 1001 façons de pratiquer l’échange sa maison, tout comme il existe 1001 sortes d’adeptes de l’échange.

Commençons par les raisons qui ont amené ces personnes à rejoindre HomeExchange. Si certains ont opté pour l’échange de maison avant tout pour des raisons économiques (voyager à volonté pour 130€ par an, avouons que c’est avantageux), ou encore pour des raisons pratiques (par exemple, parce que les enfants préfèrent avoir leur propre chambre, dans une vraie maison, plutôt que partager une chambre à l’hôtel), d’autres privilégient ce mode de voyage pour les rencontres qu’il amène, ou pour la possibilité qu’il offre de vivre comme un local. Mais souvent, c’est un peu tout cela à la fois.

Vive nos différences !

Ensuite, chaque membre part avec un « capital de départ » différent : il y a ceux qui échangent une belle et grande villa avec piscine, et d’autres qui échangent un petit studio. Ceux qui échangent en famille, et ceux qui voyagent en solo. Ceux qui habitent la ville, et ceux qui habitent la campagne. Bref, tous différents, avec des valeurs communes, certes, mais tous différents tout de même.

Ce n’est pas fini, puisqu’il y a aussi les types d’échanges recherchés qui varient : certains auront tendance à privilégier les voyages lointains, de plusieurs semaines, et d’autres, que ce soit pour des raisons professionnelles ou autres, préfèreront les petits sauts de puce pour le week-end, dans une région voisine, par exemple, parfois pour une nuit ou deux seulement. Tous différents, on vous dit. Et c’est très bien comme ça.

Toujours concernant le type d’échange, certains HomeExchangers ne jureront que par les échanges réciproques, qu’ils considèrent comme les seuls vrais échanges possibles, ceux avec lesquels ils sont le plus à l’aise, tandis que d’autres, pour des raisons pratiques, préfèreront les échanges avec GuestPoints. D’autres encore ne feront aucune différence entre les deux types d’échanges, qu’ils pratiquent avec plaisir de manière égale. Tous différents...

En ce qui concerne la recherche d’un échange, il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas tous égaux: certains n’auront jamais besoin d’envoyer une demande et se contenteront d’accepter ou non celles qu’ils reçoivent, parce qu’ils ont une belle maison située dans une région très recherchée, mais il y a aussi ceux qui résident dans des régions ou des villes moins connues ou moins prisées, qui sont obligés d’envoyer plusieurs propositions, parfois simultanément, pour trouver. Et puis il y a ceux qui reçoivent plusieurs propositions par jour, et qui ont pris l’habitude de répondre par la réponse automatique. Ne nous braquons pas. Pensons-y: nous sommes tous différents. Sachons faire preuve d’empathie, quoi qu’il arrive.

Préparer l’échange, chacun à sa façon

Vient ensuite la préparation de l’échange : certains auront pris soin, avant l’échange, de s’appeler sur Skype ou sur Zoom pour faire connaissance et se mettre d’accord sur les détails de l’échange, tandis que d’autres se seront contentés de deux emails sur la messagerie du site. Tous différents...

Vient ensuite l’échange proprement dit. Certains laisseront un guide de la maison super complet, un magnifique cadeau de bienvenue ou encore des petits plats faits maison au réfrigérateur à leurs invités, tandis que d’autres auront simplement laissé un petit mot de bienvenue, avec (ou sans) bouteille de vin. Certains videront une armoire entière pour faire de la place à leurs invités, tandis que d’autres auront dégagé une tablette ou quelques cintres dans la penderie.

Il n’y a pas de “bon” ou de “mauvais” échangeur: juste des échangeurs différents

Les uns sont-ils de meilleurs échangeurs que les autres ? Non. L’échange de maisons, c’est avant tout un échange entre des personnes. Et qui dit « personnes » dit « diversité » : nous sommes tous différents. Certains voyagent léger, d’autres emmènent leur maison dans leur valise. Certains sont très minutieux sur la question du ménage, d’autres ont des critères moins rigoureux. Tous ces détails à prendre en compte dans un échange de maison sont subjectifs, et sont à relativiser. Voilà pourquoi la communication est la clé d’un échange réussi : d’abord, très vite, dans les premiers échanges, comme dans la vie, on sent si « le courant passe » ou non. Ensuite, bien communiquer avant, sur les différents détails, est essentiel pour éviter les mauvaises surprises et accorder les violons.

Nous l’avons dit : il existe 1001 façons d’échanger sa maison, et 1001 types d’échangeurs ; ce n’est pas un concours ou une compétition pour savoir qui sera le meilleur échangeur. Tout ce qui compte, c’est que les deux parties y trouvent leur compte, que chacun trouve son “match”. Conclure un échange de maison, c’est comme trouver l’amour : il suffit que ça colle entre deux personnes, malgré leurs différences, pour que ça marche. Alors respectons, ou même, chérissons nos différences et… échangeons !

Je cherche mon prochain échange !