L’échange de maisons comporte de multiples avantages, parmi lesquels la possibilité de conclure un échange de voitures. Mais comment cela se passe-t-il dans la pratique? Quelles sont les choses à savoir et les points à discuter avec le partenaire d’échange? Explications et témoignages.

Si l’échange de maisons est un mode de voyage qui remporte de plus en plus de succès dans le monde entier, c’est en partie grâce aux économies qu’il permet de réaliser : non seulement les échangeurs profitent d’un hébergement gratuit, bien plus confortable qu’une chambre d’hôtel, mais ils ont aussi accès à toute une série d’autres avantages. Ainsi, ils pourront, par exemple, utiliser les vélos de leurs partenaires d’échange, les jeux et les jouets des enfants, les planches de surf ou le matériel de ski, et parfois même… la voiture.

Si vous aussi, vous envisagez d’échanger vos véhicules, voici quelques conseils. Car vous avez beau être sur la même longueur d’ondes et faire entière confiance à vos partenaires d’échange, nul n’est à l’abri d’un incident ou d’un malentendu.

échange de voitures

Contactez votre compagnie d’assurance

Avant toute chose, renseignez-vous auprès de votre compagnie d’assurance ou de votre courtier pour connaître les modalités et les conditions exactes de votre contrat d’assurance et l’adapter, le cas échéant, pour que vous soyez bien couvert. Attention: HomeExchange ne propose pas de services d’assurance. Nous parlons donc bien ici de votre propre assurance auto.

« Pas de soucis lors de nos deux échanges de voiture. Mais je stresse quand même à chaque fois! En Suisse, on a tendance à être sur-assuré, alors j’essaie d’être confiante 🙂 », Martine.échange de voitures

Mettez par écrit les détails qui vous semblent évidents

Date d’arrivée, date de départ, noms et coordonnées des partenaires d’échange, numéros de l’offre sur HomeExchange, numéro de permis de conduire, etc. Tous ces détails peuvent sembler évidents, mais ils peuvent s’avérer utiles en cas d’imprévu. N’hésitez pas non plus à demander à vos partenaires d’échange une **copie de leur permis de conduire: **en cas de contravention, cela vous permettra de pouvoir remplir le formulaire pour désigner le conducteur au volant au moment de l’infraction, pour éviter d’avoir à payer l’amende vous-même et surtout de perdre des points sur votre permis, si vous avez un permis à points.

« Nous avons pratiquement à chaque fois échangé les voitures. En Angleterre la conduite à gauche nous a stressés, mais chaque fois cela s’est très bien passé. Bien sûr comme pour la maison nous avons fait très attention, encore plus qu’avec notre voiture! Mais il n’y a pas de raison, avec une bonne assurance et un contrat d’échange, pas de soucis », Monique.

Partagez les informations sur vos assurances auto

Ces détails peuvent sembler évidents, mais en cas d’incident, vous serez heureux de disposer des informations nécessaires. Sur votre contrat d’échange de voitures, notez bien tout ce qui concerne vos assurances auto (nom et coordonnées de votre compagnie d’assurance ou de votre courtier, numéro de police, etc.) et les caractéristiques de votre voiture (immatriculation, marque, modèle, année de construction, etc.). Vous veillerez par ailleurs à fournir à votre partenaire d’échange une copie des documents d’assurance.

N’oubliez pas non plus de préciser, le cas échéant, qui, de vos hôtes ou de vous, devra prendre en charge les frais d’assurance (une disposition qui s’applique surtout aux échanges de longue durée).

« On a toujours echangé nos voitures ( 6 ou 7 fois) et on n’a eu AUCUN problème. De notre côté, on se dit qu’il ne nous arrive jamais rien chez nous et donc pourquoi chez les autres ? A vrai dire, on ne pense même pas qu’il puisse se passer quelque chose. On a des echangeurs qui ont fait des contrats et pas d’autres. On s’adapte…« , Armelle

Définissez les coûts d’utilisation

Dans les coûts d’utilisation, il y a d’une part les coûts d’utilisation normale: usure des pneus, eau, huile, etc. Ceux-ci sont en général à charge du propriétaire du véhicule. Pour ce qui est des autres coûts d’utilisation, tâchez de mettre par écrit ce que vous avez décidé: carburant (ex.: le réservoir sera plein au début et à la fin de l’échange), nettoyage (intérieur/extérieur) de la voiture, etc.

« On a échangé nos voitures 2 fois et je n’ai jamais fait de contrat. La première fois, à notre retour, on a reçu 2 contraventions pour excès de vitesse. J’ai demandé à la famille si je pouvais déclarer que c’était eux qui conduisaient. Ils ont accepté sans problème et ont payé une amende. La 2ème fois, j’ai demandé quand même une copie du permis au cas où… », Sophie

Définissez un kilométrage et une distance limites

Cette option est particulièrement intéressante si vos partenaires d’échange viennent de loin et ont peut-être l’intention de « rentabiliser » leur déplacement en visitant un maximum de choses dans la région, voire le pays.

N’oubliez pas de tenir compte des éventuelles différences culturelles par ailleurs: 500 km pour un Américain ou un Australien et 500 km pour un Belge, ce n’est pas exactement la même chose. Autant se mettre d’accord d’emblée en indiquant un kilométrage limite dans le contrat d’échange de voitures, histoire d’éviter les mauvaises surprises au retour.

échange de voitures

Même chose pour la distance limite: vous pouvez, par exemple, convenir ensemble que vos hôtes ne pourront éloigner de plus de x km de votre maison avec votre véhicule.

« Nous avons échangé notre voiture à 2 occasions avec contrat. Pas eu de problèmes mais beaucoup de millage », Geneviève« En ce qui concerne le kilométrage, nous mettons une restriction de distance par semaine pour ne pas nous retrouver avec des visiteurs qui traversent la France. Nous avons de la chance, nous avons beaucoup de choses à visiter dans un périmètre très raisonnable », Armelle« Nous n’avons jamais mis de restriction de kilométrage, la Suisse est presque trop petite pour ça! En revanche, on demande de ne pas sortir de Suisse (on accepte quelques exceptions comme Chamonix qui est très prisé), ça évite l’escapade à Paris ou Milan. Pour notre prochain échange, à Canmore, nos échangeurs nous ont également demandé de ne pas utiliser leur voiture pour aller jusqu’à Vancouver ou Toronto. Je pense que c’est utile de préciser quelques conditions d’utilisation. Et évidemment être au clair avec ses assurances pour éviter une mauvaise surprise en cas de bris ou accident », Martine

Le coup de la panne

Parce que personne n’est à l’abri d’une défaillance mécanique, pensez à bien indiquer dans votre contrat d’échange de voitures à qui incombent les frais de réparation du véhicule en cas de panne: la défaillance est-elle due à l’usure normale de la voiture? Dans ce cas, la logique veut que ce soit le propriétaire du véhicule qui prenne les frais de réparation à sa charge. En cas de panne ou de dégâts provoqués par la négligence du conducteur, en revanche, c’est celui-ci qui devra logiquement supporter les frais de réparation.

Indiquez bien aussi la marche à suivre en cas de réparation nécessaire: votre hôte devra-t-il vous demander votre accord avant de lancer les réparations? Comme dirait l’autre, mieux vaut prévenir que guérir…

« Pour ma part, j’avise nos assurances que nous laissons notre voiture pour x semaines. Si il y a accident, nos assurances vont payer mais je demande à ce que la famille d’échange paie le déductible (250$). Sinon, ils sont avisés que les bris sont à leurs frais (sauf bris mécanique). J’avise même mon garage afin qu’ils puissent avoir un bon service en cas de problème », Karol

En cas d’accident

Il est important de bien indiquer par écrit dans votre contrat d’échange de voitures qui assumera les frais non pris en charge par la compagnie d’assurance en cas d’accident.

« On a déjà échangé deux fois notre voiture et chaque fois j’étais stressée surtout pour la voiture de nos hôtes. On a cassé un phare arrière en Floride et on a laissé 200 dollars pour les réparations (on a découvert la casse la veille du départ) mais j’avoue que ça m’a mise mal à l’aise », Alice.

échange de voitures

Numéros d’urgence

Pour terminer, il peut être utile d’indiquer dans votre contrat les coordonnées de certains services auxquels votre partenaire d’échange sera peut-être amené à devoir faire appel: service d’assistance routière, garagiste, personne de contact, etc.

« Nos voitures d’échange entrent dans un contrat d’échange de voitures, et mon assureur à le droit d’assurer mes échangeurs gratuitement (c’est-à-dire sans supplément pour mon assurance) durant 2 mois dans l’année. J’ai toujours échangé ma voiture et je n’ai jamais eu aucun soucis sur plus d’une vingtaine d’échanges« , Patricia