HomeExchange publie son bilan carbone et entreprend une démarche de responsabilité avec ses collaborateurs

La responsabilité sociale et environnementale fait partie intégrante de la philosophie de HomeExchange. Nous croyons à un tourisme plus responsable, plus lent, et plus humain, mais nous sommes conscients qu’il n’est pas sans impact. Depuis 2019 nous calculons notre bilan carbone afin de connaître précisément les postes qui ont le plus d’impact, de pouvoir définir des objectifs de réductions de nos émissions et agir.

Un bilan carbone instructif que nous rendons accessible

Bilan-carbone-certificat

Soucieux d’aller plus loin dans la démarche du calcul de notre bilan carbone que nous avions entrepris il y a 3 ans, nous avons choisi de nous entourer cette année de l’outil de Carbo. Carbo nous a apporté une nouvelle méthode de calcul, plus approfondie, plus exhaustive et précise ainsi qu’une analyse claire qui nous a permis de comprendre en profondeur la source des émissions de CO2. Ainsi, nous avons pu identifier les postes les plus “émetteurs”, les raisons de ces émissions, les postes dans lesquels il est possible de s’améliorer et ceux pour lesquels l’entreprise est déjà sur la bonne voie.

Nos résultats pour l’année 2020

Après une phase de récupération d’information auprès de toute l’entreprise et de chacun des collaborateurs, nous avons obtenu un calcul détaillé et une liste exhaustive de nos émissions.

Pour l’année 2020, HomeExchange a émis 909 tonnes de CO2. Pour vous donner une idée, pour compenser ces 909 tonnes de CO2 et contribuer à la neutralité carbone, il faudrait planter environ 41 500 arbres.

Parmi ces 909 t de CO2, il y a :

  • 151 t pour l’usage numérique (serveurs utilisés pour héberger le site et les données, réseau, consommation des appareils etc) soit l’équivalent de 1 551 550 heures de streaming sur Netflix.
  • 713 t pour les opérations (mails envoyés, médias postés sur les réseaux sociaux, heures de visioconférence etc) soit l’équivalent de 488 484 emails envoyés chaque jour, toute l’année. Ça parait énorme n’est-ce pas ? C’est pourtant 73% de moins qu’une entreprise de la même taille du même secteur.
  • 19 t pour les achats et le support (fournitures de bureau, prestations de comptables etc) soit l’équivalent de 227 Iphone 13 pro fabriqués.
  • 25 t pour les bureaux (repas, consommation énergie, eau et déchets etc) soit l’équivalent de 252 min de production d’une tranche de centrale nucléaire.
  • 0,6 t pour les déplacements (transports en commun, avion, train) soit l’équivalent d’un aller/retour Paris New York en classe économique.

Ces résultats seront publiés sur le site de l’ADEME, l’agence de la transition écologique. Partager les données auprès de l’Ademe permet de contribuer à leur travail d’analyse de données d’impact des entreprises, et encore trop peu d’entreprises le font.

Les limites de notre bilan carbone


L’exercice de calcul du bilan a plusieurs limites qu’il faut mentionner. D’abord ce bilan repose sur l’année 2020, année qui n’est pas une référence en terme de fonctionnement puisqu’il s’agit de celle du Covid-19. Ensuite, il s’agit là du calcul précis de l’impact du fonctionnement de l’entreprise scope 1 et 2. Ce calcul ne comprend pas le scope 3 des émissions, les émissions indirectes liées aux voyages des échangeurs par exemple. Nous réfléchissons en ce moment à une manière de pouvoir calculer les émissions du scope 3 mais c’est un chantier plus difficile qui implique de pouvoir récupérer des données que nous n’avons pas aujourd’hui : celle du transport de nos membres lors de leurs voyages.

Agir en impliquant toutes les équipes


Notre priorité est de réduire notre impact. Carbo nous a également accompagnés sur ce sujet en nous suggérant des actions adaptées. Nous devons prioriser la réduction de nos émissions dans les catégories opérations et usage numérique notamment. Notre politique marketing et communication doit également être optimisée car ce sont deux postes très émetteurs notamment en termes d’e-mails envoyés ou de publications de différents médias sur nos réseaux sociaux.

Nous pensons que l’engagement de l’entreprise vers des actions de réduction a plus de sens si chacun des collaborateurs est engagé et si les décisions sont prises par les intéressés. Nous mettons en place un plan d’action commun dans lequel tous les départements ont un rôle à jouer. Les développeurs sur la donnée, le marketing et la communication sur le nombre emails, les RH sur la sensibilisation et les transports. Nous avons pour objectif que ce plan d’action, ainsi que les objectifs de réduction pour les prochaines années, soit terminé en janvier 2022.

En parallèle du plan d’engagements de réduction de l’empreinte de l’entreprise, nous avons également à cœur de soutenir une association afin de contribuer à la neutralité carbone mais surtout, d’engager les collaborateurs autour d’une cause et de sensibiliser nos parties prenantes.

Charles-Edouard Girard, président HomeExchange

“Trop souvent, la compensation carbone est considérée comme la solution pour les entreprises. Nous ne souhaitons pas nous dédouaner mais plutôt progresser. En parallèle du plan de réduction de nos émissions, nous souhaitons nous engager dans le soutien d’un projet auprès d’une ONG. Plus qu’une simple aide, nous souhaitons en faire un engagement commun de nos équipes et qu’il nourrisse et sensibilise notre communauté”.  

Nous sommes donc actuellement en train d’explorer différentes possibilités et nous raconterons cette prochaine étape ultérieurement.

Partageons nos idées :

Et parce que nous sommes persuadés qu’il faut avancer ensemble (et que nous avons une superbe communauté engagée !), n’hésitez pas à partager vos idées sur notre groupe Facebook @let’s live and travel responsibly.

Découvrez HomeExchange !